Les Divinités des éléments naturels

Anonyme, Les Divinités des éléments naturels, grotte 285 (détail), dynastie des Wei de l’Ouest (VI ème siècle ap. J.-C.), peinture murale, 302 x 128 cm, grottes de Mogao, Dunhuang
(Crédit image : Institut de Recherches de Dunhuang)

« Cette peinture orne la partie Nord du plafond. La composition met en relief le contraste entre le monde céleste, agité, et les ermites terrestres, sereins. Dans une atmosphère tourbillonnante, les esprits des éléments naturels, les Apsaras, les nuages et les fleurs célestes, sont lancés dans une course vers l’Ouest.
Au centre de ce défilé, l’esprit du Tonnerre, tenant en main un grand épieu en forme de pinceau, semble vouloir frapper les dix moines représentés dans la partie inférieure. Ceux-ci, retirés dans les montagnes, enveloppés de leurs habits religieux, sont assis dans la position de lotus et méditent, isolés dans de petites grottes, au milieu de la forêt1. »

« Les 496 grottes de Dunhuang, ornées de 45 000 m2 de peintures murales et de 2 415 sculptures, sont situées à l’extrémité occidentale de la Grande Muraille de Chine, aux confins du Désert de Gobi. Elles ont été creusées par les hommes, dans le flan d’une colline alluviale, entre les IVe et XIVe siècles2. »

1 Rinnie Tang-Loaec et Pierre Colombel, « Légende de la planche 14 » dans, Chine, fresques du désert de Gobi, cat. exp., C.N.R.S, Paris, 1983.
2 Rinnie Tang-Loaec et Pierre Colombel, « Introduction » dans, op. cit.

FOUDRE