Livre des morts des anciens égyptiens

« Ce qu’on est convenu d’appeler Livre des Morts consiste en une collection de textes magiques et d’incantations funéraires dans laquelle se sont glissés quelques hymnes à Rê et à Osiris. Leur but était de protéger le mort dans son voyage dans l’au-delà. Ces formules devaient être prononcées dans certaines circonstances et elles permettaient au mort de surmonter les dangers qui le menaçaient alors. Ces textes étaient, en plus ou moins grand nombre, réunis sur des papyri et placés dans des coffrets dans les tombes, déposés dans les sarcophages ou encore glissés entre les bandelettes de la momie1. »

Le Tribunal d’Osiris

« D’abord le défunt s’adressait au tribunal dans son ensemble, et ensuite aux quarante-deux divinités qui assistaient Osiris. Après avoir salué ce dernier, Dieu Grand, Maître de vérité et de justice, Seigneur tout-puissant, dont il déclare connaître le nom magique ainsi que ceux de ses quarante-deux assesseurs, le défunt commence sa confession. En soi, cette confession représente, par les péchés que l’âme repousse, un haut caractère moral. Si les paroles du mort sont véridiques, le coeur, qui ne ment pas, reste en équilibre avec la plume de justice, sinon il se charge du poids des péchés du mort. Si, en définitive, le poids des péchés l’emporte sur la justice, la dévorante, monstre en général représenté comme un lion à la tête de crocodile et à l’arrière-train d’hippopotame, se jette sur le défunt pour le dévorer et finalement l’anéantir2. »

Chapitre 125

« […]
Je n’ai pas privé le petit bétail de ses herbages.
Je n’ai pas piégé d’oiseaux des roselières des dieux.
Je n’ai pas péché de poissons de leurs lagunes.
Je n’ai pas retenu l’eau dans sa saison.
Je n’ai pas opposé une digue à une eau courante.
Je n’ai pas éteint un feu dans son ardeur.
[…]3. »

1 Guy Rachet, Le Livre des morts des anciens Égyptiens, coll. Champollion, Éditions du Rocher, Monaco, 1996, p. 43-44.
2 Guy Rachet, Ibid., p. 38-39.
3 Paul Barguet, « Selon le Papyrus du Nu, chap. 125 », Le Livre des morts des anciens Égyptiens, coll. Littérature ancienne du Proche-Orient, Éditions du Cerf, Paris, 2003 [1967], p.157-160.

Crédit image icône : Paul Barguet, op. cit., p. 87.

PASSEURSCATACOMBES